“Le CYBATHLON est un championnat unique dans lequel des athlètes handicapés utilisent les technologies d’assistance active les plus avancées pour accomplir des tâches de la vie quotidienne.”

CYBATHLON, ETH Zürich

Le CYBATHLON a pour objectif d’être un pendant des Jeux Paralympiques qui, eux, n’autorisent pas le recours aux technologies d’assistance « active ». C’est une compétition qui met à l’épreuve de tâches du quotidien les derniers développements en matière de prothèses robotisées de jambes et de bras, d’exosquelettes motorisés, de fauteuils roulants électriques, de stimulation électrique musculaire et d’interfaces cerveau-ordinateur. Les équipes s’affrontent dans des courses conçues pour tester l’aide apportée par la technologie pour des activités de la vie quotidienne.

Les objectifs du CYBATHLON sont multiples. D’une part, il vise à stimuler la recherche sur ces dispositifs dans le cadre d’une rencontre sportive internationale entre les meilleurs laboratoires de recherche académiques et les entreprises du domaine. D’autre part, il a pour but de sensibiliser aux handicaps et aux technologies de réhabilitation et réparation du corps. Cet évènement sportif et scientifique grand public constitue une opportunité unique pour montrer les technologies d’assistance en action et sous un jour réaliste, par opposition à certaines représentations médiatiques au ton sensationnaliste. Il illustre également les situations et obstacles auxquels font face les personnes porteuses de prothèses dans la vie courante. En effet, les épreuves organisées dans le cadre du Cybathlon sont essentiellement constituées de tâches du quotidien, adaptées sous la forme de courses et encadrées par un réglement.

La course de prothèses robotiques de bras

Lors de ses trois premières participations aux compétitions du CYBATHLON, SmartArM fut la seule équipe française engagée dans l’épreuve de course pour personnes amputées de membre supérieur (Powered Arm Prosthesis Race, ARM). Dans cette course, les pilotes doivent effectuer diverses tâches telles que couper du pain, suspendre le linge ou enfoncer un clou à l’aide d’un marteau. De nombreuses capacités motrices sont nécessaires pour y parvenir, comme de l’habileté, de la force, de la coordination entre les deux mains et une diversité de postures de préhension. Depuis l’édition 2020, une nouvelle épreuve se focalisant sur la perception plutôt que l’action a été ajoutée : le « sac haptique ». Dans cette épreuve, les pilotes ont pour objectif de reconnaître des objets de formes et matériaux divers, uniquement en les touchant avec leur prothèse, et sans recours à des informations visuelles.

La course de bras robotiques d’assistance

En 2024, notre équipe concourt aussi dans la course de bras robotiques d’assistance (ROB), une nouvelle discipline introduite en 2023 parmi les catégories du CYBATHLON. En s’appuyant sur l’expérience accumulée lors de nos participations dans la catégorie ARM, nous nous attaquons à ce nouveau défi dans le but de présenter davantage des innovations de notre équipe en matière de pilotage de bras robotique.

La catégorie ROB est consacrée aux personnes utilisant un fauteuil roulant et atteintes de sévères troubles moteurs au niveau des bras, ce qui peut les rendre dépendentes d’un aidant pour accomplir des tâches manuelles. Son objectif est de mettre à l’épreuve les progrès récents dans le domaine des bras robotiques d’assistance conçus pour assister ces personnes aux capacités motrices limitées.

Dans cette catégorie, la course comporte dix tâches différentes directement inspirées de la vie quotidienne, telles que ramasser le courrier, saisir des aliments, se laver les dents et ouvrir une porte. Selon les règles de la compétition, le bras manipulateur doit être piloté manuellement par la personne qui concourt, et attaché à une plateforme mobile (mais pas nécessairement au fauteuil roulant lui-même).

Le CYBATHLON 2020

Notre équipe SmartArM a participé a l’édition 2020 du CYBATHLON qui a eu lieu les 13 et 14 novembre 2020. En raison de la situation sanitaire, cette édition a été organisée en mode « global », c’est-à-dire que toutes les équipes ont réalisé les épreuves dans leurs propres locaux, dans les conditions définies par le réglement. Les vidéos des performances des « cybathlètes » ont ensuite été diffusées par les organisateurs à Zürich à la date prévue. Malgré une organisation complexe pour tous en raison des restrictions sanitaires, 54 équipes venant de plus de 20 pays différents à travers le monde ont pu participer à cette édition. Notre équipe SmartArM a réalisé les épreuves dans le hub que nous avons mis en place dans le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université, à Paris. Nous étions aux côtés de l’équipe Wandercraft, qui participait à la course spécifique aux exosquelettes.

Pour cette édition, la course dans la catégorie ARM comportait six épreuves différentes, chacune mettant l’accent sur différents types de manipulation avec la main prothétique: ouvrir des récipients, étendre des vêtements, saisir de petits objets, manipuler des outils, reconnaître des formes, empiler des gobelets etc.

Le CYBATHLON Challenge 2022

Entre les éditions régulières du CYBATHLON qui se tiennent tous les quatre ans, des éditions « allégées » sont organisées pour offrir aux équipes davantage d’opportunités de se rencontrer entre adversaires et les motiver à conserver leur rythme d’entraînement. De plus, les Challenges ne comportent qu’un nombre réduit d’épreuves parmi toutes celles qui sont présentes aux éditions régulières. Cela permet à de nouvelles équipes de rejoindre la compétition même si elles sont moins expérimentées ou n’ont pas les moyens de préparer toutes les épreuves.

En 2022, le CYBATHLON Challenge n’a comporté qu’une seule épreuve, appelée Clean Sweep, et consistant à retirer d’une boîte 8 objets du quotidien (clé, carte bancaire, stylo etc.) et de porter chacun d’eux pour aller le placer dans un réceptacle dédié, sur une table voisine. Lors de sa participation à cette édition, notre équipe s’est illustrée en atteignant la première place du classement dans sa catégorie !

Le CYBATHLON Challenge 2023

Pour son édition 2023, le CYBATHLON Challenge a comporté deux épreuves : une version revue du Clean Sweep avec seulement 4 objets, et une épreuve de transport de bouteilles. Pour réussir cette épreuve, les participants avaient pour consigne de placer quatre bouteilles de poids différents dans une caisse, puis de porter la caisse jusqu’au pied d’une table, et enfin d’en sortir les bouteilles pour les poser sur la table. Notre équipe a atteint la quatrième place du classement lors de sa participation à cette édition.

Les prochaines éditions

Depuis la fin du CYBATHLON Challenge 2023, nous nous préparons au CYBATHLON 2024 qui aura lieu en octobre 2024 à Zürich, en Suisse. À l’occasion de cette nouvelle édition régulière, plusieurs épreuves ont été mises à jour ou modifiées par rapport à l’édition de 2020. Par exemple, dans l’épreuve de transport de bouteilles, la table est remplacée par une petite étagère à deux niveaux, ce qui impose aux participants de saisir certaines bouteilles par le côté plutôt que par le haut. Ces modifications imposent de développer de nouvelles stratégies et de s’entraîner à gérer ces nouvelles conditions de compétition. Nous reprenons donc l’entraînement avec assiduité et motivation pour être prêts à relever le défi !